22 décembre 2018 Hors FSSV

Une page d'histoire d'un grand groupe industriel alsacien

Dans cet ouvrage, magnifiquement illustré, Nicolas Stoskopf, professeur émérite de l'Université de Haute-Alsace, retrace l'histoire de l'entreprise Kronenbourg, dont les origines remontent en 1664, à l'initiative d'une famille luthérienne, les Hatt (Hatten), qui s'installe à Strasbourg depuis la fin du XVIe siècle et choisit de passer de l'activité de la teinturerie à celle de la brasserie.

Pendant dix générations, cette famille contribue au développement de la brasserie alsacienne, en fondant deux grandes "brasseries usines" au milieu du XIXe siècle,  à Cronenbourg et Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg. L'aventure se poursuit jusqu'aux années 1980 et les dirigeants, qui se succèdent, savent par étapes, faire évoluer l'organisation de leur entreprise (création de sociétés anonymes et absorption d'autres établissements) et leurs productions (développement du marché de la bière en bouteille). Après la Seconde Guerre mondiale, les établissements Hatt connaissent "vingt-cinq glorieuses" années de prospérité (1945-1969). Dans ce récit, qui ne tombe jamais dans l'hagiographie et n'hésite pas à relever les erreurs de parcours, l'auteur analyse les choix de cette famille, qui décide de céder Kronenbourg au groupe BSN en 1970, et laisse le groupe Heinecken s'emparer de la brasserie de Schiltigheim par une OPA en 1972. 

L'histoire des brasseries du Grand Est est donc désormais bien défrichée, si l'on pense aux autres travaux déjà publiés, notamment ceux de philippe Voluer pour la Lorraine et de notre ami Jean-Aimé Morizot pour les Vosges.

Nicolas Stoskopf, Les Hatt. Une dynastie des brasseurs strasbourgeois de 1664 aux années 1980, Editions Vandelle, 2018, 320 p. (bibliographie et tableau des 36 brasseurs de la famille Hatt p.287-289).

Eric Tisserand.

PRÉCÉDENT